La confidentialité des données immobilières

Évaluation immobilière et accès aux comparables, aux données immobilières: quels changements?

Evalvé, dans sa volonté de clarification de la pratique, fait le point sur les infructueuses tentatives de mise en place d’une base commune d’accès aux informations immobilières, notamment aux bases de données des transactions immobilières.

Concernant la mise en place d’outils communs et de base de données commune aux acteurs, à l’image du système MLS en Amérique du Nord, le constat est le même. Il sera difficile de faire évoluer les acteurs de la profession vers un partage des informations dont ils disposent. Ce système s’appuie sur le commissionnement de l’agent qui remplit la base de données, mais aussi pour celui qui conclut la vente.expertise-immobilière-judiciaire

Cependant, les tentatives de mise en place d’un tel outil sont multiples, depuis quelques années, et n’ont jusqu’alors pas pris l’importance espérée. Le journal Le Monde évoque d’ailleurs de manière pertinente cette situation, dans un article de 2012 relatant la mise en place d’un MLS par l’Union Nationale et Internationale des Professions Immobilières (UNIPI) :

« […] il reste encore un long travail d’apprentissage à effectuer lorsque l’on sait que les agents immobiliers sont très attachés au système du mandat exclusif – qui n’a pas spécialement sa place dans un processus de mise en commun– arguant qu’il permet de motiver et de démultiplier les efforts de communication de l’agence pour vendre le bien.

 Des initiatives de mise en commun de données se sont succédées en France depuis plusieurs années, sans grand succès souvent parce que les agents immobiliers rechignaient à faire paraître leurs annonces sur ces plate-formes, et ne les inscrivaient que lorsqu’ils ne parvenaient pas à vendre les biens, et à partager les commissions.

 Surtout, le partage d’information est loin d’être le point fort du milieu de l’immobilier comme le constate le portail de petites annonces immobilières sur Internet Explorimmo. «Lorsque nous nous sommes lancés il y a une dizaine d’années, les agences ne voulaient même pas donner les photos des biens par peur que l’on puisse savoir où il se situait exactement», raconte Guillaume Teilhard de Chardin, directeur d’Explorimmo. ».

valeur-venale-bien-immobilier-succession-calculCette situation résume le constat : le système MLS se heurte par conséquent en France à un mur de confidentialité, issu de la société elle-même. Le marché n’est donc pas prêt à accueillir ce type d’outil, en raison des problèmes sociétaux auxquels il est confronté. Il ne s’agit évidemment pas seulement des acteurs du marché : les citoyens eux-mêmes, à leur échelle, sont attachés à la confidentialité sur les questions portant sur l’argent, qui sont des sujets tabous en France. Le fait d’imaginer que l’un de ses voisins puisse connaître le montant de son acquisition immobilière fait réellement peur.

Le système ne pourra donc pas se développer tant que les barrières de ce type existent.

L’ensemble de ces barrières, de divers ordres, qu’elles soient internes à la profession, organisationnelles, sociétales, administratives ou politiques, nuisent à la pratique de l’Évaluation immobilière. De manière plus générale, elles nuisent à l’ensemble de l’industrie immobilière, à la transparence du marché, à la pertinence des informations détenues, elles sont un frein à l’investissement en France, et sont une inutile complication chronophage.

Besoin de contacter un expert immobilier pour évaluer vos biens immobiliers en France? Contactez un Expert Evalvé !

Evalvé tente de décomplexifier la pratique de l’évaluation et de rendre accessibles aux chefs d’entreprises, aux Directeurs administratifs et financiers et au grand public les informations relatives aux pratiques des experts immobiliers en France.

valeur-venale

© Vous avez aimé et souhaitez reprendre des éléments de cet article? Citez Evalvé avec un lien vers cette page !

Crédits photos: Pixabay – Cocoparisienne / Pexels

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *